Qu’est-ce que l'échographie de stress ?

Sommaire

L’échographie ou échocardiographie de stress est un examen qui consiste à dépister, pendant une situation de stress, si les artères coronaires irriguent correctement le cœur. Cette technique d’imagerie médicale repose sur l’utilisation des ultrasons.

Pour provoquer une situation de stress pendant laquelle la fréquence cardiaque augmente, il y a deux solutions : la méthode physiologique avec la réalisation d’un effort physique et la méthode pharmacologique avec l’injection d’un médicament.

Le point dans notre astuce.

Différents types d'échographie de stress

Méthodes physiologique et pharmacologique

Ces deux examens sont pratiqués dans un hôpital ou une clinique par un cardiologue et permettent de déceler, lors d’une échographie, si toutes les régions du cœur sont correctement irriguées et oxygénées pendant une situation d’effort.

Ces examens sont tout à fait indolores :

  • Lors d’un effort ou de l’injection de médicament, le muscle cardiaque consomme davantage d’oxygène.
  • En réponse à cela, le débit sanguin s’accélère et la fréquence cardiaque augmente.
  • Dans une situation de stress, la fréquence cardiaque augmente de la même manière, sous l’effet de l’adrénaline.

Échocardiographie d’effort

La pratique d’un effort physique, comme le pédalage, permet de simuler un stress cardiaque : une augmentation de la fréquence cardiaque.

L’examen est pratiqué en même temps que l’effort, et permet d’obtenir des mesures précises.

Échocardiographie par injection de médicament

C’est une méthode moins invasive pour le patient :

  • Le médicament injectée est la dobutamine.
  • C'est un agent inotrope qui mime les effets de l’adrénaline en stimulant les récepteurs bêta-adrénergiques cardiaques.
  • Elle est injectée en intra-veineuse et provoque une accélération progressive de la fréquence cardiaque pendant une dizaine de minutes.

Cette méthode est utilisée pour les personnes ne pouvant pas effectuer d’efforts physiques. Si le cœur ne s’accélère pas suffisamment, le cardiologue peut ajouter un autre médicament : l’atropine.

Pour stopper l’action de la dobutamine et faire en sorte que le cœur retrouve une fréquence de contraction normale, le médecin administre un antagoniste à la dobutamine : un bêta-bloquant.

Dans quel cas subit-on une échographie de stress ?

Cet examen peut être pratiqué chez les patients pour lesquels l’échocardiographie de repos ne donne pas d’informations suffisantes quant à l’irrigation du cœur.

Il peut aussi être pratiqué pour :

  • détecter une maladie des artères coronaires ;
  • évaluer la présence de problèmes valvulaires ;
  • analyser le fonctionnement du muscle cardiaque après un infarctus, ou à la suite d’un pontage.

Pendant toute la durée de l’examen, qui dure environ 30 minutes, le patient est surveillé. Le médecin mesure la fréquence cardiaque, la pression artérielle et l’électrocardiogramme.

Pour aller plus loin :