Sommaire

Le stress est souvent associé à un état négatif et nuisible à l'organisme, à l'individu. Pourtant sous certaines conditions, il n'est pas inutile. Toutefois, encore faut-il savoir comment l'utiliser positivement.

Alors, comment positiver son stress et l'utiliser à bon escient ? Réponses dans notre astuce.

Fonctionnement du stress

Le stress est une réponse normale d’adaptation de votre organisme à certaines contraintes et agressions que chacun subit au quotidien : embouteillages, retards dans le travail, surmenage etc.

Cette adaptation au stress concerne plusieurs systèmes :

  • physiologiques de régulation et de défense : en faisant intervenir notamment les glandes surrénales via les hormones secrétées par celles-ci.Ces hormones nous aident à faire face aux facteurs de stress à long terme en convertissant les protéines en énergie.
  • psychologique et comportemental : face à un stress prolongé on peut constater plusieurs symptômes : irritabilité, difficultés relationnelles, phénomènes anxieux, etc.

En effet confronté à un danger, votre organisme va s'adapter pour vous aider à lutter contre ce danger ou à y échapper.

Dès qu'une personne se trouve dans une situation difficile, le stress opère dans le corps par la libération de substances chimiques, mais aussi dans le psychisme par la libération d'émotions.

Accélération de la respiration, fatigue chronique, tensions musculaires, céphalées sont autant de symptômes et d'efforts qui demandent évidemment beaucoup d’énergie à notre corps.

Mode d'emploi du stress positif

Afin de réduire l'impact du stress et de ses effets délétères, on peut essayer de rendre ce stress positif et d'en faire un allié. En effet il n'existe pas au départ de 'bon' ou de 'mauvais' stress, mais simplement des manières de le rendre utile, voire bénéfique dans certains cas.

Dans quelques rares situations, utiliser le stress comme moteur peut permettre d'améliorer :

  • la concentration ;
  • le dépassement de soi (compétitions sportives, etc.) ;
  • la charge de travail effectuée.

Ces situations sont pourtant à prendre avec précaution.

En effet selon une étude parue en 2010 ou l'on a analysé les conséquences du stress sur la performance en entreprise, il apparaît que le stress "positif" :

  • n'est bénéfique qu'en certaines circonstances et à petite dose ;
  • est dans 75 % des cas, une source de diminution de la performance.

Pour un stress positif : quelle attitude adopter ?

La gestion du stress est grandement dépendante de l'histoire personnelle de chacun. Il conviendra alors de prendre plusieurs paramètres en compte afin de ne pas être écrasé par le stress et de savoir l'utiliser, voire de pouvoir l’évacuer rapidement.

Apprendre à gérer son propre stress est important pour sa santé et aussi son efficacité au travail.

Par ailleurs, il reste que, sur le plan biologique, le résultat est le même. Si le stress est prolongé, même s'il est perçu de façon positive, il aura un impact sur la santé. Ainsi comme pour tout, le stress éprouvé est donc une affaire de bonne dose à subir.

On conseillera donc comme pour toute situation difficile, d'apprendre à évacuer le stress par :

  • le sport ;
  • la relaxation ;
  • la respiration ;
  • le temps passé dans la nature (20 à 30 minutes trois par semaine suffiraient à faire chuter efficacement le taux de cortisol).

N'hésitez pas à consulter un médecin si votre esprit ou votre organisme sont soumis à trop rude épreuve.

Pour mieux vivre avec votre stress :

Ces pros peuvent vous aider