Sommaire

 

Le stress est une réponse psychologique à différents événements de la vie, perçus comme des contraintes ou pressions. La personne qui les subit n'arrive pas à les gérer.

Le stress peut alors somatiser et se traduire par différents symptômes. Parmi eux, faut-il compter les palpitations, c'est-à-dire le fait de ressentir ses propres battements cardiaques de façon désagréable ? Y-a-t-il un lien entre le stress et les palpitations ? La réponse dans cette astuce.

Qu'est-ce que le stress ?

Dans la vie courante, le stress peut être lié à la vie professionnelle ou aux activités quotidiennes.

Il peut se traduire physiquement par différents symptômes, entre autres :

  • des palpitations ;
  • une transpiration ;
  • des troubles du sommeil ;
  • des troubles digestifs.

Physiologie du cœur

Le cœur est composé de deux ventricules (parties inférieures du cœur) et de deux oreillettes dont le rôle est de pousser le sang vers les ventricules, qui eux-mêmes le poussent vers les poumons et le reste de l'organisme.

Au repos, le cœur effectue de 60 à 80 battements/minute. Mais, dans certaines circonstances, il peut se produire des troubles du rythme cardiaques, que l'on appellera :

  • « tachycardie », s'il y a accélération du cœur ;
  • « bradycardie » s'il y a ralentissement du rythme cardiaque.

Il peut également avoir des changements de rythme, le cœur passant de l'accélération au ralentissement de façon anarchique.

Lien entre palpitations et stress

Palpitations : de quoi s'agit-il ?

Les palpitations sont une sensation causée par les battements du cœur que l'on perçoit, alors que ce n'est habituellement pas le cas.

Elles peuvent paraître rapides, ou être ressenties comme des à-coups, et sont en général bénignes.

Il existe de nombreuses causes pour des palpitations survenant de temps à autre. Citons :

  • la consommation de boissons contenant de la caféine, ou de boissons énergisantes ;
  • l'absorption d'alcool ;
  • le recours à certaines drogues ;
  • l'anxiété, le stress, ;
  • la prise de certains médicaments, ;
  • l’activité physique ;
  • l'anémie ;
  • un dérèglement des électrolytes (composés du sang).

Mais les palpitations peuvent également survenir du fait de maladies cardiaques ou d'autres maladies.

D'autre part, on peut faire de l'arythmie sans avoir de palpitations, mais celles-ci sont le principal symptôme d'une arythmie.

Palpitations liées au stress

Le stress produit une réaction physiologique qui s'exprime par la production de différentes hormones, dont l'adrénaline. Celle-ci peut provoquer des palpitations.

L'implication du stress dans les maladies cardiaques a été très étudiée (Psychosomatic Med, 2000 – JAMA, 2007 – The American Journal of cardiology, 2012). Il a été reconnu comme facteur de survenue de palpitations.

D'autres maladies qualifiées de psychiatriques peuvent également être à l'origine de palpitations.

Les palpitations dues au stress disparaissent le plus souvent d'elles-mêmes et ne nécessitent pas de traitement médical. Mais il est souhaitable de prendre des habitudes de vie qui permettent de limiter ce stress (relaxation, éviter certains médicaments…).

Si ces palpitations s'avèrent vraiment gênantes pour le patient, le médecin peut prescrire un médicament contre l'angoisse ou le stress.

D'autres études parlent également d'un lien entre dépression/anxiété et problème d'arythmie cardiaque (Université de Montréal, 2010 – Lancet, 1996 – Journal of the American College of cardiology, 2005). Elles montrent qu'un traitement de la dépression réduit le mauvais pronostic cardiaque.

Pour en savoir plus :

Ces pros peuvent vous aider