Sommaire

Le reiki est une technique en vogue que tout le monde peut apprendre, à condition de suivre les bons cours.

La vocation de cette pratique mêlant calme et concentration est de transformer son mal-être en mieux-être. Comment pratiquer le reiki ? On vous dit tout !

Reiki : qu'est-ce que c'est ?

Le reiki est d'origine japonaise, il signifie la force de l'esprit. C'est Mikao Usui qui fonda le reiki en 1922. Il décéda 4 ans plus tard, en laissant cette pratique à l'état embryonnaire.

Selon les rares écrits qu'il a laissés, il indique que le reiki est une pratique pour rendre l'esprit heureux. C'est une approche globale et de fond visant à libérer les tensions du corps (contractures, nœuds, douleurs musculaires...) et celles de l'esprit (émotions conflictuelles, pensées envahissantes...).

Ainsi, le reiki unit :

  • Le travail extérieur du praticien, avec la position des mains sur le corps : il s'agit d'une approche par le corps dans laquelle l'énergie transmise par le praticien circule dans tout le corps afin de ré-harmoniser et revitaliser la personne en séance.
  • Le travail intérieur du praticien, à savoir la méditation : il s'agit d'une approche par l'esprit.

Qui peut pratiquer le reiki ?

Le reiki permet de soutenir et stimuler les capacités naturelles de la personne en séance. Il ne s'agit pas de traiter une maladie, mais de soutenir l'être dans sa globalité.

Ainsi, le reiki se pratique :

  • à la suite d'un accident vasculaire cérébral, pour aider à la réadaptation ;
  • pour réduire la douleur ;
  • pour améliorer la qualité de vie de patients atteints de cancer ;
  • ou encore pour diminuer le stress et les syndromes dépressifs.

Déroulement d'une séance de reiki

La personne venant consulter n'a rien à faire de plus que de s'allonger sur une table de massage et de fermer les yeux. Place au bien-être.

Une séance dure environ 1 heure ou 1h30 pour un adulte, et peut être plus courte (30 minutes) pour les enfants et les personnes âgées.

La séance se déroule de la manière suivante :

  • Le praticien interroge la personne venue consultée pour en savoir plus sur les raisons de sa visite.
  • Une fois que la personne est allongée, elle reste habillée, et le praticien pose ses mains sur différentes parties du corps, soit par contact direct, soit à proximité du corps. La première position des mains est au niveau de la tête, puis le praticien se déplace vers les pieds.
  • La fin de la séance est dédiée aux éventuelles questions que la personne venue consulter aurait à poser au praticien, ou a une période de repos et de silence, en fonctions des envies.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider