Sommaire

 

Un dossier épineux au travail ou un conflit à gérer à la maison, et vous ressentez des palpitations, l'impression de votre cœur s'arrête puis fait un bond... Vous êtes la probable victime d'extrasystoles liées au stress ! Mais si la situation se reproduit trop fréquemment, il est préférable de consulter un médecin pour écarter tout risque de pathologies.

Symptômes des extrasystoles : sensations de « raté » du cœur 

Parmi les différents types de palpitations cardiaques, battements ressentis comme anarchiques, les extrasystoles correspondent à une contraction prématurée du myocarde :

  • L'extrasystole en elle-même se traduit par un battement de faible intensité, car le remplissage cardiaque est réduit.
  • Elle est généralement suivie d'un temps de pause d'une à deux secondes, le « repos compensateur ».
  • Puis le battement suivant est plus fort que la normale, car le remplissage du cœur a été plus efficace.

L'extrasystole peut prendre naissance dans deux zones distinctes du cœur :

  • s'il s'agit de l'oreillette, on parle d'extrasystole auriculaire ;
  • lorsqu'il s'agit du ventricule, on parle d'extrasystole ventriculaire.

Une extrasystole peut survenir de manière isolée, mais il arrive qu'elle se répète :

  • en doublet, avec un enchaînement de deux extrasystoles ;
  • en triplet, lorsqu'il y en a trois ;
  • en salve, pour un nombre supérieur à trois.

La plupart du temps, les extrasystoles passent complètement inaperçues. Il arrive cependant que certaines personnes les ressentent. Cela se traduit par une impression que le cœur cesse de battre, puis d'un coup plus fort dans la poitrine.

Précaution en cas d'extrasystoles : consulter pour écarter une pathologie cardiaque

Multiples causes

La plupart des personnes présentent de temps à autre une extrasystole, causée par les émotions, le stress ou la prise d'excitants (café, thé, cigarette, alcool...). Elles sont généralement bénignes : sur un cœur en bonne santé, ce trouble n'est pas dangereux.

Elles accompagnent également différents troubles :

  • des maladies digestives, comme la hernie hiatale ou la lithiase biliaire ;
  • des troubles endocriniens comme l’hyperthyroïdie ;
  • des troubles du métabolisme, comme un déficit en magnésium (hypokaliémie) ou en oxygène (hypoxie)...

Examens du cœur

Néanmoins, dans des cas plus rares, les extrasystoles peuvent témoigner de la présence d'une pathologie cardiaque.

Le cardiologue va donc s'assurer que le cœur est sain, en recourant à différents examens, comme l'échographie cardiaque et l'électrocardiogramme.

Un enregistrement du rythme cardiaque sur 24 heures, l'Holter ECG, peut s'avérer nécessaire, pour compter le nombre d'extrasystoles ; chez un patient de moins de 50 ans, il doit être inférieur à 100, et à 200 au-delà de cet âge.

Prenez soin de votre cœur grâce à nos contenus :

Ces pros peuvent vous aider