/ /
/

Stress et douleurs musculaires

Stress et douleurs musculaires

Écrit par les experts Ooreka

 

Mal de dos et douleurs musculaires font partie des nombreux maux du siècle et l'on ignore parfois d'où ils peuvent provenir : effort, mauvaise position, surmenage, fatigue, ... ou peut-être tout simplement le stress, cet ennemi dont on ne sait parfois plus comment se débarrasser.

Quel est le lien exact entre un état de stress et ces douleurs musculaires qui nous empoisonnent la vie ? Essayons d'y voir clair.

Effets physiques du stress

Certains facteurs mettent les individus en tension permanente et, à la longue, usent l'organisme. Le stress qui en résulte se traduit par une multitude de troubles aussi bien physiologiques que psychologiques. En voici quelques-uns : eczéma, migraine, hypertension, dépression, crises d'angoisse, ulcères, douleurs musculaires.

À noter : ainsi, les douleurs musculaires (tensions, douleurs et fatigue musculaires) sont un des premiers symptômes qui doit nous alerter sur les conséquences d'un stress chronique.

Conséquences musculaires du stress

Lors d'un épisode de stress, tous les muscles augmentent leur tonus pour que le corps puisse réagir : cette façon de se verrouiller et se protéger est l'étape d'adaptation du corps face à un danger, un événement indésirable ou qui nécessite une réponse appropriée.

À long terme, si la cause du stress n'est pas résolue, le système nerveux envoie trop d'informations aux muscles via l'imprégnation d'adrénaline, et peut ainsi entraîner certaines conséquences. C'est ainsi que les muscles :

  • se trouvent en état d'hyperactivité ;
  • peuvent subir des spasmes ;
  • peuvent entraîner des douleurs dans certaines régions du corps ;
  • se fatiguent et n'éliminent plus les toxines.

Dès lors, la douleur s'installe, qui peut être aggravée par d'autres facteurs et des mauvaises habitudes prises "en amont", telles que :

  • de mauvaises postures de travail ;
  • un manque d'activité physique ;
  • la sédentarité.

Bon à savoir : une ancienne douleur ou ancienne blessure peut resurgir lors d'un stress intense.

Douleurs musculaires liées au stress : quelles solutions ?

Afin de réduire ces douleurs invalidantes liées au stress et de retrouver une meilleure qualité de vie, il y a des actions simples et efficaces à mettre en place.

Concentrez vous donc sur les conseilssuivants :

  • Demander tout d'abord un avis médical si la douleur persiste et devient invalidante. Le médecin pourra vous prescrire des examens pour éliminer tout autre problème d'ordre clairement anatomique.
  • S'orienter vers un kinésithérapeute ou un ostéopathe, bref vers un spécialiste des douleurs musculaires et/ou dorsales.
  • Pratiquer des sports de détente musculaire. La piscine est toute indiquée.
  • Identifier les sources de son stress et essayer d'apprendre à les gérer et à les neutraliser.

On pourra aussi avoir recours à des techniques de relaxation, à faire en groupe ou chez soi :

  • contrôler sa respiration, ce qui permet de mieux calmer son organisme et d'accéder au sommeil plus rapidement ;
  • utiliser les plantes apaisantes sous forme de tisanes, inhalations ou diffusion d'huiles essentielles ;
  • pratiquer des sports doux du type yoga, la relaxation ou la sophrologie.

Bon à savoir : idéalement, étirez-vous deux ou trois fois par heure et changez de position le plus souvent possible pour éviter l'enraidissement.

Pour en savoir plus :

  • Faisons le point sur les douleurs musculaires aux jambes : notre site vous présente une analyse des symptômes, des causes possibles et des remèdes appropriés.
  • Vous en avez "plein le dos" ? Faites le point sur le mal de dos lié au stress et débarrassez-vous de ces douleurs récurrentes qui vous empoisonnent la vie !
  • Ostéopathie et stress : une méthode naturelle et efficace pour vous aider à retrouver un confort de vie.


Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !