Sommaire

 

Le vomissement est une réaction naturelle de notre organisme destinée à le préserver de certaines agressions. Mais cette réaction peut également être déclenchée par nos émotions et par un niveau de stress important.

Les personnes émétophobes, très anxieuses, vivent dans la crainte perpétuelle de la survenue de ce phénomène. Voyons ce sujet ensemble.

Conséquences physiques du stress

Lorsqu'une personne est soumise à un stress chronique, différentes manifestations physiques peuvent apparaître :

  • des douleurs dans le dos ou la poitrine ;
  • des maux de tête ;
  • des tensions musculaires ;
  • une variation du poids ;
  • des troubles digestifs...

Stress digestif

Les problèmes digestifs sont courants chez les personnes stressées, qui se plaignent de nausées, pouvant aller jusqu'aux vomissements, de maux de ventre, de troubles du transit, etc. Le stress modifie effectivement la motricité du tube digestif :

  • il ralentit la vidange de l'estomac et la motricité de l'intestin grêle ;
  • il accélère le transit du côlon ;
  • il abaisse de plus le seuil de sensibilité : les sensations douloureuses sont plus fortement perçues.

Mécanisme du vomissement

Le vomissement est défini comme l'expulsion soudaine du contenu de l'estomac par la bouche, sous l'effet notamment de la contraction des muscles du diaphragme et de la région abdominale.

Ce mécanisme est destiné à protéger l'organisme en cas d'absorption de substances toxiques ou d’agression par des microbes. Il peut également se produire lorsque l'organe qui gère l'équilibre, le vestibule, dysfonctionne.

Mais la zone du cerveau qui déclenche le vomissement, appelé le centre du vomissement, peut également être stimulée par d'autres messages, provenant du cortex cérébral, lorsque nous ressentons de la peur ou que nous anticipons une situation anxiogène.

Vomissements et émétophobie

L'émétophobie correspond à la peur irraisonnée de vomir, ou de voir d'autres personnes vomir :

  • Elle est relativement courante et source d'un profond mal-être pour les personnes qui la subissent.
  • Le stress qu'elles ressentent déclenche des nausées, et ces nausées renforcent la crainte de vomir, dans un cercle vicieux qu'il est difficile de briser.
  • Elle s'apparente à une phobie sociale lorsque le patient a principalement peur de vomir en public.

Comportements face à l'émétophobie

La personne émétophobe adopte des comportements particuliers, dictés par sa phobie, par exemple :

  • Elle évite de manger avant de sortir, ou se force à vomir, pour minimiser les risques de vomir une fois à l'extérieur de chez elle.
  • Elle évite les situations où elle pourrait contracter un virus à l'origine de vomissements, comme un magasin très fréquenté en période d'épidémie de gastro-entérite.
  • Elle ne sort pas sans médicaments antiémétiques et est mal à l'aise lorsqu'on parle de vomissements.

Causes potentielles de la maladie

Cette phobie trouve généralement son origine dans un événement traumatisant, subi par la personne elle-même ou auquel elle a assisté. Il peut s'agir :

  • d'une simple gastro-entérite mal vécue au cours de l'enfance ;
  • de la maladie d'un proche, accompagnée de vomissements (cancer avec chimiothérapie par exemple) ;
  • d'agressions, de violences sexuelles, etc.

Pour en savoir plus sur les nausées, rendez-vous sur nos différents contenus :

Ces pros peuvent vous aider