Sommaire

Vous n’avez jamais remarqué qu’on a tendance à trembler quand on parle en public ? En fait, cela se produit dans une situation de stress de manière générale.

Mais comment s'expliquent ces tremblements ? Voyons cela ensemble.

Tremblements de la main : comment se caractérisent-ils ?

Tremblements d'action

Les tremblements sont une suite d’oscillations rythmiques involontaires qui se manifestent sur un membre ou sur le corps entier :

  • ils peuvent être passagers ou bien permanents ;
  • ils peuvent survenir au repos ou lors de mouvements spécifiques ;
  • certains sont lents, d’autres rapides.

Tout le monde est susceptible d’avoir un tremblement au niveau des mains, dans certaines circonstances. On parle dans ce cas d'un "tremblement physiologique", qui fait partie de la famille des tremblements dits d’action (ou d’attitude) et s’observe quand le sujet maintient une posture.

Il s’agit de tremblements fins et rapides favorisés par :

  • la fatigue ;
  • l’effort physique ;
  • le travail intense ;
  • le sevrage alcoolique ;
  • la consommation de café ou de médicaments (bêta-agonistes, psychostimulants, antidépresseurs, anti-convulsivants, ou encore corticostéroïdes) ;
  • une forte colère ;
  • l’hypoglycémie ;
  • le froid ;
  • la peur ;
  • le stress.

Autres types de tremblements

Il existe d’autres types de tremblements :

  • Le tremblement de repos : comme son nom l’indique, il s’observe au repos et cesse en cas de mouvement. Il concerne les mains, mais touche parfois les lèvres, le menton ou les pieds. Ce type de tremblement survient dans les cas suivants :
    • maladie de Parkinson ;
    • maladies multi-dégénératives ;
    • maladie de Wilson ;
    • en cas de prise de neuroleptiques.
  • Le tremblement d’intention : il s’observe pendant un mouvement volontaire et disparaît au repos. Il concerne les mains et les doigts principalement, et parfois les membres inférieurs. Il survient par exemple en cas de déficit cérébelleux. Autrement dit, quand le cervelet (le centre nerveux régulateur de la fonction motrice) est touché : sclérose en plaques, traumatisme, accident vasculaire cérébral, ou encore tumeur du cervelet.

Stress : facteur de tremblements de la main

Lors d’un stress, l’organisme sécrète des hormones pour y faire face : c’est la réponse au stress. Considérant qu'il est dans une situation difficile, le cerveau commande aux grandes surrénales de sécréter de l’adrénaline : en quelques secondes, elle est diffusée dans le sang et atteint les organes.

Cela provoque des réactions en chaîne :

  • le rythme cardiaque augmente, la respiration s’accélère et la pression artérielle augmente ;
  • le cerveau et les muscles reçoivent plus d’oxygène ;
  • la digestion ralentit, les pupilles se dilatent ;
  • les glandes sudoripares s’activent donc nous commençons à transpirer ;
  • la gorge s’assèche ;
  • les mains se mettent à trembler.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider