Sommaire

Décrit d’abord chez les Japonais, le syndrome de Tako-Tsubo été particulièrement étudié à la suite de tremblements de terre. Quels sont les signes physiques de cette maladie qui touche le cœur ? Que faire ?

Le point dans notre article.

Syndrome de Tako-Tsubo : qu’est-ce que c’est ?

Appelé aussi cardiomyopathie aiguë ou encore syndrome des cœurs brisés, le syndrome de Tako-Tsubo désigne une insuffisance cardiaque aiguë :

  • il mime un infarctus aigu du myocarde (le muscle du cœur), qui se définit comme la mort de cellules (nécrose) d’une partie du myocarde ;
  • il a été décrit pour la première fois dans la population japonaise, mais il a été depuis rapporté en Europe et aux États-Unis ;
  • son incidence dans la population générale est estimée à 1/36 000 ;
  • la cause reste floue mais selon les spécialistes, une perturbation du fonctionnement du système nerveux sympathique (qui régit notamment la sécrétion d’adrénaline) serait à l’origine de la survenue de la maladie.

Les femmes sont très largement les plus touchées par le syndrome de Tako-Tsubo :

  • 80 à 100 % des personnes atteintes sont des femmes ;
  • la maladie survient le plus souvent en période post-ménopause, chez les femmes de 55 à 75 ans.

Symptômes du syndrome de Tako-Tsubo

Les manifestations physiques du syndrome de Tako-Tsubo surviennent à la suite d’un stress physique ou émotionnel, dans les deux tiers des cas.

Les patients se présentent en ayant :

  • des douleurs thoraciques ;
  • une difficulté respiratoire (dyspnée) ;
  • une « ballonisation » apicale (c’est-à-dire à la pointe) du ventricule gauche.

Des complications peuvent survenir, plus ou moins graves. Citons notamment :

Syndrome de Tako-Tsubo : que faire ?

Le plus souvent, les symptômes disparaissent spontanément en quelques semaines (de 1 à 4). Dans tous les cas, la prise en charge comprend le traitement de l’insuffisance cardiaque, avec l’administration de médicaments bêta-bloquants, de l’aspirine ou de diurétiques.

Ces pros peuvent vous aider