Sommaire

Le tremblement est un mouvement incontrôlé d'une partie du corps qui résulte d'une contraction involontaire d'un ou plusieurs groupes de muscles. Ces mouvements parasites surviennent dans des situations précises, ce qui permet de les classer en trois grandes catégories : les tremblements au repos, les tremblements pendant une action donnée et les tremblements en maintien d'une posture. Ce type de désagrément peut avoir un réel impact social, mais chacun d'entre eux a son origine et donc un traitement adapté.

Qu'est-ce qu'un tremblement ?

Définition du tremblement

Les tremblements se définissent comme des contractions involontaires des muscles qui peuvent se manifester de façon plus ou moins rapide. Ils concernent toutes les parties du corps, même s'ils touchent généralement surtout le membre supérieur. Les tremblements peuvent être unilatéraux ou affecter les deux membres.

Les différents types de tremblements

On distingue trois catégories de tremblements en fonction de la situation dans laquelle ils se produisent :

  • Les tremblements d'action : ce sont des tremblements qui se manifestent lors d'une action précise et parasitent une activité. Il s'agit généralement d'un problème lié au système nerveux.
  • Les tremblements de repos : ils surviennent quand la personne est au repos. Très souvent, la maladie de Parkinson, maladie neurodégénérative, est en cause.
  • Les tremblements de posture : appelés également « tremblements d'attitude », ils surviennent lors du maintien d'une position. Ils touchent surtout les doigts et les mains.
Lire l'article Ooreka

Quelles peuvent être les causes du tremblement ?

De nombreux facteurs peuvent expliquer l'origine des tremblements. Les causes ne sont d'ailleurs pas exclusives ; certains patients peuvent en effet cumuler plusieurs facteurs.

  • Le tremblement de repos est essentiellement la conséquence d'une maladie neurodégénérative, la maladie de Parkinson.
  • Le tremblement d'action est souvent lié à une atteinte du système nerveux, comme une sclérose en plaques ou un accident vasculaire cérébral (AVC).
  • Le tremblement de posture peut avoir plusieurs causes :
    • s'il concerne les mains et les doigts, ce tremblement, à l'origine non pathologique, est exacerbé dans des situations stressantes ou en cas de prise de médicaments ou d'excitants (café, alcool...).
    • s'il touche principalement le membre inférieur et provoque une instabilité, on parle d'orthostatisme primaire. Dans les autres cas, on parle de tremblement essentiel (les causes sont inconnues).

Symptômes associés aux tremblements

Les tremblements peuvent être plus ou moins marqués et s'accompagner éventuellement d'autres signes qui permettent souvent d'établir un diagnostic.

  • Dans le cas des tremblements liés aux émotions, on observe souvent également des réactions physiques, comme des palpitations ou des sueurs froides. La prise de café ou de médicaments peut aussi engendrer une légère tachycardie ou des maux de tête.
  • Dans la maladie de Parkinson, les tremblements font partie d'une triade symptomatique qu'il convient de rechercher en cas de doute : les tremblements sont associés à une akinésie (lenteur des mouvements) et une hypertonie (raideur musculaire).
  • Enfin, les tremblements liés à des problèmes neurologiques sont souvent associés à d'autres symptômes comme des pertes de mémoire par exemple.

Comment diagnostique-t-on les tremblements ?

Le diagnostic des pathologies liées aux tremblements est parfois difficile à établir, car les mouvements peuvent être associés à de nombreuses affections.

  • Dans un premier temps, un interrogatoire complet va permettre de cibler quel type de tremblement est en cause (tremblement d'attitude, de repos ou d'action).
  • Ensuite, des facteurs comme l'âge du patient ou son émotivité sont pris en compte.
  • S'il existe un doute quant à la nature des tremblements, le neurologue peut décider de compléter son diagnostic par un scanner ou un IRM.

Les traitements pour lutter contre les tremblements

Les traitements dépendent du type de tremblement et de l'origine du problème. Ils consistent surtout à traiter la pathologie en cause, car il n'existe pas de traitement curatif pour les tremblements.

Ceux liés à la maladie de Parkinson sont traités par des médicaments anti-parkinsoniens qui permettent de diminuer les symptômes de la maladie sans toutefois la guérir.

En plus du traitement de la pathologie à l'origine du tremblement, on peut aussi prescrire des médicaments pour diminuer les tremblements eux-mêmes, comme des bêtabloquants, des anti-épileptiques, voire de la toxine botulique.

Lire l'article Ooreka