Médicaments contre l'anxiété

Sommaire

Les médicaments contre l'anxiété ont pour but d'améliorer le bien-être émotionnel et peuvent soulager efficacement des manifestations psychosomatiques de stress, associées à l'état anxieux, telles que l'irritabilité, la nervosité, les palpitations cardiaques, les vertiges, les douleurs, les troubles digestifs, la fatigue, etc. Certains de ces médicaments dit « anti-stress » sont en vente libre et peuvent être utilisés occasionnellement en automédication. Par contre, les médicaments contre l'anxiété délivrés uniquement sur prescription médicale sont liés à des risques qui exigent certaines précautions d'emploi. Un point s'impose à ce sujet.

Médicaments contre l'anxiété : quels sont-ils ?

Selon le degré d'intensité, la durée et la fréquence des crises anxieuses, plusieurs traitements médicamenteux peuvent être proposés.

Médicaments de l'anxiété passagère

Lorsque l'anxiété est modérée et occasionnelle (liée à des événements stressants ou à des situations nouvelles) mais qu'elle est mal vécue, certains médicaments délivrés sans ordonnance peuvent soulager le stress :

  • des médicaments à base de plantes aux propriétés calmantes et tranquillisantes comme l'aubépine, la passiflore, l'escholtzia, la valériane, la mélisse ou le houblon ; on les trouve dans quelques spécialités : Sympathyl®, Cardiocalm®, Euphytose®, Tranquital®, Passiflorine®... ;
  • des médicaments apportant du magnésium (Mag2®, Magné B6®, Magnéspaspyl®, Mégamag®, Uvimag®, Spasmag®...), efficaces en cure (15 à 20 jours) contre la nervosité et l'irritabilité dues à une carence en magnésium ;
  • des médicaments contenant des sels de brome (Calcibronat®, Sédatif Tiber®) qui soulagent les crises de spasmophilie ;
  • des médicaments homéopathiques comme Gelsémium sempervirens® ou Igatia amara® et certaines spécialités (L 72, Zénalia, Quiétude, Nervopax, Sédatif PC...).

Un pharmacien peut vous aider à choisir le traitement le plus adapté à votre cas. Utilisés selon les indications de leur notice d'emploi, ces médicaments ont peu d'effets secondaires et sont généralement bien tolérés. En l’absence d’amélioration après quatre semaines de traitement, il est raisonnable de consulter un médecin afin d’envisager un autre type de traitement.

Médicaments des troubles anxieux 

Lorsque l'anxiété est plus sévère, qu'elle devient chronique et qu'elle n'a pas de cause précise, un diagnostic médical peut révéler un trouble anxieux pathologique (phobie, toc, crise de panique, anxiété généralisée...), qui touchent environ 10 % de la population adulte. 

Le traitement médicamenteux d'un trouble anxieux comporte généralement :

  • Un médicament anxiolytique qui calmera rapidement les crises d'angoisse et les symptômes associés. Ce peut être principalement :
    • une benzodiazépine (ex : Lexomil®, Xanax®, Tranxène®...),
    • un antihistaminique sédatif comme l'hydroxizine (Atarax®),
    • l’étifoxine (Stresam®) ou la captodiamine (Covatine®), qui sont des anxiolytiques destinés à soulager les effets psychosomatiques de l'anxiété,
    • un neuroleptique à faible dose, par exemple Nozinan®, Haldol® ou Tercian® qui sont indiqués pour traiter certains états anxieux notamment en cas d'échec des autres traitements habituellement utilisés.
  • Un médicament antidépresseur utilisé en traitement de fond au long cours. Il peut être ajouté ou prendre le relais du traitement anxiolytique pour éviter la survenue de nouvelles crises d'anxiété. Les antidépresseurs les plus fréquemment prescrits sont les IRS (inhibiteurs de la recapture de la sérotonine) comme le Prozac®, le Deroxat® ou l'Effexor®. Bien qu’efficaces dans la plupart des cas, ces traitements ont un délai d’action de l’ordre de plusieurs semaines et ils doivent être poursuivis suffisamment longtemps même après la disparition des symptômes.

Précautions d'emploi des médicaments contre l'anxiété

La plupart de médicaments prescrits pour soulager l'anxiété sont de médicaments psychotropes dont les nombreux effets indésirables nécessitent un suivi médical de surveillance. Des précautions d'emploi et des recommandations d'usage peuvent permettre de limiter les dangers de ces traitements :

  • Le choix et la posologie du (des) médicament(s) prescrit(s) dépendent de l'évaluation du rapport bénéfice/risque individuel. Il est indispensable de respecter la prescription du médecin (posologie, durée de traitement et recommandations d'utilisation) pour supprimer les risques de surdosage toxique ou d'inefficacité du traitement si le dosage est insuffisant.
  • Un effet inhabituel ou gênant du traitement doit être signalé au médecin prescripteur pour lui permettre d'évaluer son risque et, si besoin, de changer ou d'adapter le traitement.
  • L’étifoxine (Stresam®), d’efficacité mal évaluée dans l’anxiété, expose à des hépatites et à des réactions d’hypersensibilité graves, dont des syndromes d’hypersensibilité multi-organique (alias Dress), des syndromes de Stevens-Johnson et de Lyell.
  • Les benzodiazépines doivent être prescrites pour une durée limitée à 4 mois pour écarter un risque d'accoutumance et de dépendance.
  • L'arrêt du traitement anxiolytique ou antidépresseur ne doit pas se faire brusquement. Une diminution progressive et sur plusieurs semaines des doses, accompagnée d'un contrôle médical, est nécessaire pour éviter un syndrome de sevrage accompagné d'un rebond de l'anxiété.
  • L'effet des médicaments anxiolytiques ou antidépresseurs peut entraîner, une somnolence plus ou moins intense qui demande une vigilance accrue pour la conduite automobile ou l'utilisation de machines.
  • Il est recommandé de ne pas consommer de boissons alcoolisées ou d'autres drogues sédatives qui peuvent augmenter la somnolence ou l'angoisse et favoriser les effets indésirables des médicaments psychotropes.
  • En cas d'utilisation d'autres médicaments, un avis médical est nécessaire pour permettre d’éviter les interactions médicamenteuses néfastes.