Stress et santé physique

Écrit par les experts Ooreka

Comme pour notre santé mentale, le mauvais stress peut avoir un impact sur notre santé physique.

En effet, dès lors qu'il devient répétitif et que nous ne savons plus le gérer efficacement, le stress va entrainer un affaiblissement de notre système immunitaire.

C'est ainsi que lorsque nous sommes sous pression, nous aurons davantage tendance à souffrir de maux d'estomac, de rhumes, bronchites, angines, grippes, maux de ventre, etc. Notre organisme étant trop affaibli pour lutter, c'est la porte ouverte à toutes sortes d'affections.

Si un rhume ou une bronchite se soignent facilement, il ne faut pas négliger pour autant la cause de notre maladie :

  • Personne n'est à l'abri d'un stress passager.
  • Toutefois, si vous vous sentez constamment sous pression, exposé à toutes sortes de maladies à répétition, votre organisme vous envoie un signal d'alarme.

Une fois guéris les petits maux, il faudra s'attaquer à la gestion de votre stress, afin d'éviter d'exposer votre organisme à des pathologies plus lourdes.

Des études ont en effet démontré que certains ulcères de l'estomac étaient provoqués par le stress. Il en est de même pour des affections cardiaques ou cancéreuses.

Stress et santé physique

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
Vd
véronique de lagausie

psychologue, psychothérapeute

Expert

CG
céline garreau

bioénergéticienne, libération du péricarde | de la pierre à la lune

Expert

gregory willaume

masseur et kinésithérapeute | la maison bleue - massage et bien être - lille

Nouvel expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.