Sommaire

Prévenir le stress au travail

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

D'après l'Organisation mondiale de la santé, « le stress est l'état qui survient lorsqu'il y a déséquilibre entre la perception qu'une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu'elle a de ses propres ressources pour y faire face ». Le stress désigne donc à la fois les pressions de l'environnement et les capacités de chacun à y faire face, à s'y adapter.

Il est possible de prévenir ou réduire le stress au travail en réduisant ou éliminant certains facteurs de stress de l'environnement et en augmentant les possibilités et capacités d'adaptation individuellement.

Découvrez dans cette fiche comment prévenir le stress au travail.

Lire l'article Ooreka

Zoom sur les signes du stress au travail

Le stress peut-être source de nombreux troubles, soyez vigilant, surtout si vous ne les avez pas ressentis auparavant : irritabilité, manque de sommeil, palpitations, etc. De même, soyez vigilant si, en tant que manageur, vous notez des tensions dans les équipes, de l'absentéisme, des retards.

Repérez les signes comportementaux pour prévenir le stress au travail

  • Maladresse, accidents, actes manqués…
  • Perte d'intérêt, inertie.
  • Hyperactivité, imprudence, dispersion, tics, ongles rongés…
  • Conflits.
  • Consommation accrue de médicaments, d'excitants.
  • Conduites addictives : alcool, drogues.
  • Augmentation des accidents travail, absentéisme, arrêt maladie.
  • Tensions relationnelles.
  • Isolement.

Repérez les signes émotionnels

  • Tendance à être irritable, impatient, susceptible, explosions de colère.
  • Nervosité, crise d'angoisse, panique.
  • Baisse de la confiance en soi, en l'autre.
  • Démotivation, culpabilité.
  • Jugements dévalorisants.
  • Tristesse, peur.

Repérez les troubles physiques et physiologiques

  • Troubles musculo-squelettiques, lombalgies, tensions musculaires, douleurs…
  • Maux de tête ou de ventre, douleur dans la cage thoracique.
  • Troubles digestifs ou douleurs à l'estomac, ulcère.
  • Difficulté à respirer, asthme.
  • Démangeaisons, maladies cutanées.
  • Chute de cheveux.
  • Troubles de la sexualité.
  • Troubles de l'appétit.
  • Fatigue intense ou chronique, lassitude.
  • Troubles du sommeil.

Repérez les signes intellectuels

  • Troubles de l'attention et de la concentration, distraction.
  • Erreur de jugement, lapsus.
  • Troubles de la perception.
  • Difficultés dans la prise de décision.
  • Perte de créativité.
  • Tendance à la réplique.
Consulter la fiche pratique Ooreka

1. Identifiez les facteurs de stress pour les prévenir

De nombreux facteurs augmentent le stress au travail. Les identifier va vous permettre de trouver des solutions pour vous-même ou en tant que manageur pour vos équipes et de prévenir le stress au travail.

  • Exigences des clients de plus en plus élevées, incivilités.
  • Violences, agressivité verbale ou physique par des personnes internes ou externes à l’entreprise.
  • Contraintes issues des nouvelles technologies : augmentation du travail exigeant au plan mental, psychologique, émotionnel.
  • Augmentation des responsabilités, autonomie trop grande sur le poste.
  • Augmentation des exigences de contrôle de la qualité, pression des objectifs.
  • Travail répétitif, monotonie des tâches, absence d’autonomie.
  • Travail beaucoup plus abstrait que par le passé.
  • Surcharge de travail, pression : travail dans l’urgence, contraintes de délais.
  • Charge de travail élevée, manque de moyens, manque de temps, écart de compétences, pression.
  • Absence d'esprit d'équipe.
  • Aménagement moderne des bureaux : perte d’intimité, soumission permanente au regard d’autrui.
  • Travail isolé.
  • Manque de reconnaissance.
  • Menace sur l’emploi, travail précaire…
Consulter la fiche pratique Ooreka

2. Réduisez vos facteurs de stress au travail

Développez une méthode personnelle pour mieux lutter contre les tensions et les troubles au quotidien.

Contrôlez vos émotions

Prenez conscience de vos réactions face à une situation stressante : peur, colère, agressivité, transpiration. Repérez les premiers signes d'apparition de ces réactions et agissez :

  • Adoptez des techniques de relaxation que vous pourrez utiliser en travaillant, comme la respiration abdominale.
  • Prenez le temps de respirer, restez calme, concentrez-vous sur votre ressenti.
  • Acceptez vos émotions, comprenez-en le sens pour ne pas vous enfermer dans les émotions négatives.
Lire l'article Ooreka

Modifiez vos habitudes de pensée

Vos croyances, vos projections peuvent agir sur le stress, elles se traduisent en pensées automatiques « je n'en suis pas capable ». Repérez vos pensées automatiques et supprimez-les :

  • Visualisez les situations stressantes de façon positive.
  • Pratiquez une communication accueillante.
  • Changez les pensées automatiques : « je peux en être capable ».
  • Abordez la situation comme un défi ou une rupture de continuité, et non comme une menace : « comment vous y prendre pour en être capable ». Fixez-vous un objectif.

Gérez votre temps

  • Listez vos objectifs et vos tâches récurrentes.
  • Classez-les en fonctions des priorités, elles changent chaque jour.
  • Évaluer le temps nécessaire à chaque tâche.
  • Déléguer ce qui peut l'être.
  • Chassez les mangeurs de temps.
  • Affirmez-vous face aux autres : savoir dire non.
  • Dans votre emploi du temps, prévoyez une place pour l'imprévu.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Résolvez vos difficultés

  • Décrivez, un détail, le problème.
  • Recherchez toutes les causes au problème.
  • Recherchez toutes les solutions possibles.
  • Pour chaque solution, envisagez les avantages, les inconvénients, les risques
  • Choisissez la solution la plus réaliste et la plus intéressante.
  • Définissez les moyens nécessaires .
  • Testez-vous, entraînez-vous.
  • Agissez.
  • Évaluez vos résultats.

Communiquez positivement

  • Positivez votre façon de parler : employez le « je » à la place du « on ».
  • Transformez les expressions conjuguées au passé (j'ai pensé) par des expressions conjuguées au présent (je pense), soyez précis.
  • Soyez précis : des faits, des données, des nombres.
  • Éliminez les tics et parasites négatifs (oui, mais = oui, et), et formulez vos pensées de façon positive…
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

3. Sensibilisez votre employeur pour prévenir le stress au travail

Vous pouvez agir et réduire vos facteurs de stress. En parallèle, votre entreprise devra mettre en place une politique de prévention du stress et améliorer les conditions de travail. Sensibilisez vos employeurs à la problématique du stress :

  • Rencontrez la médecine du travail. Son rôle est de faire remonter les problématiques aux employeurs sans vous nommer.
  • Interpellez vos représentants et délégués du personnel et le CHSCT.
  • Demandez un entretien à vos supérieurs hiérarchiques, à la direction des ressources humaines.
Lire l'article Ooreka

4. Prévenez les risques de stress au sein de l'entreprise

En tant que responsable d'entreprise ou manageur de service ou d'équipe, vous pouvez prévenir la montée du stress : moins vos collaborateurs seront stressés plus ils seront épanouis et efficace… et vous aussi.

  • Diminuez les contraintes de temps : prévoyez le plus possible en amont les actions, laissez chacun s'organiser.
  • Tenez compte de la réalité de la charge de travail : ne chargez pas trop ou pas assez les équipes.
  • Laissez une marge d'autonomie à chacun.
  • Interrogez-vous sur les relations de travail : les rôles de chacun sont-ils bien définis ? Les responsabilités sont-elles bien délimitées ? Y a-t-il des conflits ?
  • Instaurez un management participatif.
  • Favorisez la communication à tous les niveaux, la participation de chacun.
  • Donnez des signes de reconnaissance.
  • Améliorez les conditions de travail : bruit, chaleur, froid, locaux, déplacements, horaires…
  • Pratiquez la transparence.
  • Évitez les incertitudes sur l’emploi : précarité, doutes sur l’évolution de carrière.
Lire l'article Ooreka