/ /
/

18 techniques pour surmonter le stress

18 techniques pour surmonter le stress

Écrit par les experts Ooreka

 

Le stress est le mal de notre société moderne : selon la spécialiste Lauren E. Miller, ce phénomène n'est pas une fatalité ! Nous pouvons tous apprendre à le gérer pour éviter qu'il nous gâche la vie au quotidien, et ne soit la cause de problèmes de santé plus ou moins graves (mal de dos, maux de ventre, maux de tête...).

Apprendre à maîtriser son stress peut prendre un certain temps, mais tout le monde en est capable. Pour cela, il est nécessaire de bien se connaître et d'avoir les bonnes clés. Ensuite, les situations extrêmes (rush au travail, périodes d'examens, problèmes familiaux...) auront moins d'impact sur vous.

Voici des techniques pour surmonter facilement votre stress de tous les jours, quelques conseils simples pour mieux vous écouter et être plus serein. Il y en bien une qui est faite pour vous !

Apprendre à gérer son stress

Apprendre à gérer son stress
© 123RF / federicofoto

Avant de tenter de résoudre le stress, il est important de savoir ce qui l'a provoqué. En réfléchissant en amont aux causes, on peut éviter certaines conséquences. Pour cela :

  • Faites une liste de vos éventuelles sources de contrariété (travail, transports, famille, amis, etc.).
  • Classez-les du plus impactant au moins impactant.
  • Réfléchissez à réduire les facteurs qui arrivent en tête de liste.

Un exemple concret : vous avez un différend avec un collègue de travail.

Plutôt que d'entretenir les tensions au travail, pourquoi ne pas parler du problème avec ce collègue en demandant à un tiers d'être présent ? Vous pourrez ainsi tenter de trouver une solution et vous sentir de nouveau en confiance.

Apprendre à se connaître

Apprendre à se connaître
© 123RF / Sopon Bunying

Il existe différentes méthodes pour lutter contre le stress, mais l'objectif est de déterminer quelles sont celles adaptées à votre profil. Si vous êtes allergique au sport, ne vous mettez pas au footing sous prétexte que c'est bon pour s'aérer l'esprit (et puis on sait que ça ne durera pas !).

C'est logique, mais il faut bien l'intégrer : nous sommes uniques, et utiliser la méthode d'un autre peut ne pas fonctionner ! Essayez, si vous aimez :

  • l'activité physique : le sport ;
  • l'activité intellectuelle : le yoga, la relaxation, le bouddhisme ;
  • la cuisine ou le jardinage.

À noter : si vous avez tendance à être très fatigué, ou si vous avez des problèmes de santé, essayez la cure.

Travailler son mental à l'instant t

Travailler son mental à l'instant t
© Toshimasa Ishibashi / CC BY / Flickr

L'excès d'imagination est une source de stress ! En anticipant la situation stressante, nous envisageons tous les scénarios auxquels nous pourrions être confronté. La scène devient alors presque réelle, et avant même de l'avoir vécue, nous éprouvons un stress intense qui n'a pas encore lieu d'être.

Cependant, l'imagination peut être mise à contribution et nous aider à combattre ce stress. Mise en situation :

  • Avant un entretien stressant, pour chasser l'angoisse, essayez de visualiser un événement joyeux, un souvenir heureux : vous apparaîtrez plus détendu et souriant et donnerez une bonne image de vous.
  • Avant un événement stressant, créez un environnement mental positif en sortant du cadre anxiogène : pensez aux choses simples qui vous plaisent au quotidien, à vos vacances, à vos projets en cours...

Bon à savoir : vous pouvez faire une liste de 7 choses (ou personnes) qui comptent pour vous et vous détendent. En y revenant fréquemment, vous réussirez plus facilement à remettre les choses en perspective.

Décidez de la façon dont vous allez vivre un événement

Décidez de la façon dont vous allez vivre un événement
© Marie CC By-SA 2.0 / Flickr

Un événement qui vous arrive peut n'avoir aucun effet sur vous jusqu'au moment où vous choisissez des mots pour le qualifier. Il devient alors heureux, ennuyeux, triste, ou extraordinaire. En le qualifiant, vous le modifiez un peu, et surtout, vous modifiez votre perception de cet événement.

La manière dont vous le vivez détermine la réaction de votre organisme : prenez-donc un moment pour réfléchir avant de juger et classer une situation comme entièrement négative. Selon Miller, quand vous vivez un événement, il est facile de rester braqué dessus et de se laisser dépasser alors qu'il n'est pas forcément de la plus haute importance. Relativiser l'importance d'un événement peut vous permettre d'évacuer votre angoisse ou votre colère.

Regarder un film d'horreur

Regarder un film d'horreur
© 123RF / loganban

Paradoxal ? Pas tant ! Il est prouvé que les films de ce genre se révèlent d'excellents stimuli pour la santé mentale.

Lorsqu'une personne regarde un film avec des vampires, par exemple, la concentration libère de l'énergie vers des neurotransmetteurs, appelés glutamate, dopamine et sérotonine. Tout au long de l'action, le spectateur reste « en éveil », son activité cérébrale accrue. Lorsque Dracula se rapproche d'une jeune fille avec la ferme intention de lui mordre le cou, la menace arrive directement au cerveau.

Comment ça marche ?

  • Les signaux envoyés stimulent les glandes surrénales, qui vont produire de l'adrénaline.
  • L'adrénaline libérée soulage les douleurs du corps à la manière d'un anesthésique. Quand le film se termine, le corps et le cerveau se calment. Le spectateur se sent un peu plus fort !

Une tablette de chocolat à chaque crise

Une tablette de chocolat à chaque crise
© Marie CC By-S.A 2.0 / Flickr

Il n'est pas rare d'avoir une soudaine envie de chocolat lors d'une brusque montée de stress (ou de fatigue !)... En fait, le chocolat contient de la phényléthylamine et de la sérotonine qui transmettent au cerveau la vitamine B1 et du magnésium, de véritables antistress.

Le chocolat permet :

  • d'éviter un coup de pompe ou une fatigue passagère ;
  • de libérer de l'énergie positive pour aller de l'avant ;
  • de lutter contre les maladies cardio-vasculaires et contre certaines formes de cancer.

En plus, son action est immédiate... Tous à vos tablettes !

À noter : privilégier le chocolat noir.

Un fou rire par jour

Un fou rire par jour
© Marie CC By-S.A 2.0 / Flickr

Si les enfants rient 400 fois par jour, les adultes, eux se le permettent en moyenne seulement 15 fois. Pourtant, les chercheurs ont démontré que le rire est excellent pour la santé et a notamment un impact réel sur le stress et même sur les premiers signes de l'âge !

Lorsqu'une personne rit, ses zygomatiques (des muscles) s'activent. Son cerveau se détend car c'est pour lui comme si le danger redouté venait d'être écarté. Parfois, si nous rions sans raison particulière, c'est que le cerveau relâche les tensions nerveuses pour nous éviter la panique.

Le rire permet :

  • de rester positif ;
  • de libérer les tensions ;
  • de masser le ventre et l'appareil digestif en contractant le diaphragme et les abdominaux ;
  • d'alimenter son cerveau en oxygène.

    Connaissez-vous le yoga du rire ?

Prendre des cours de théâtre

Prendre des cours de théâtre
© 123RF / Kiko Jimenez

Quoi de mieux que de lâcher prise au cours d'une séance d'improvisation ou de se glisser dans la peau d'autres personnages ? Pour les personnes timides ou facilement anxieuses, le théâtre apprend à gérer la peur de s'exprimer en public, mais aussi à gérer le stress par plusieurs exercices de respiration.

Le théâtre permet :

  • de travailler son souffle, sa respiration et sa voix ;
  • de rire et de partager ;
  • de maîtriser l'art de l'improvisation ;
  • de se livrer devant d'autres personnes ;
  • de s'entraîner à mémoriser.

Prendre soin de son sommeil

Prendre soin de son sommeil
© Marie CC By-S.A 2.0 / Flickr

Si l'on passe un tiers de sa vie à dormir, c'est qu'on en a besoin ! Il n'existe rien de plus efficace qu'une bonne nuit de sommeil pour se retrouver frais et dispos le lendemain. Seulement voilà quand on est stressé, il n'y a parfois rien à faire.

Quelques idées pour améliorer son sommeil en période de stress, ou faire des nuits plus réparatrices :

  • Surveiller son alimentation : évitez de consommer de la caféine et de la théine avant de vous mettre au lit et favorisez les aliments riches en glucides qui vous aideront à trouver le sommeil (pain, pâtes, riz, pommes de terre, céréales, etc.)
  • Se préparer à dormir : au moins une heure avant de vous coucher, coupez les écrans, détendez-vous et éloignez toute source de bruit. Un bon livre, une douche chaude et la fenêtre ouverte, vous devriez rejoindre Morphée plus vite que prévu !
  • Bien se réveiller : ne négligez pas l'importance de la lumière pour un réveil efficace et en douceur ! Ouvrez vos rideaux quand le réveil sonne, et préparez une musique douce pour vous étirez confortablement. Hydratez-vous et prenez le temps de savourer votre petit-déjeuner.

À noter : vous manquez de sommeil malgré tout ? Faites des siestes après le repas, si vous le pouvez de 15 à 20 min.

Gérer son emploi du temps

Gérer son emploi du temps
© Dean Hochman / CC BY / Flickr

Lorsqu'une personne est débordée, elle ne sait pas toujours par quoi commencer. Écrivez les tâches que vous devez régler et classez-les par ordre d'urgence. Enfin, établissez l'emploi du temps du lendemain, en comptant un temps de pause.

Vous aurez ainsi un aperçu de ce qui vous reste à accomplir et de combien de temps cela prendra. Ne vous sentez-vous pas soulagé ?

  • Le temps de concentration d'une personne varie. Cependant, tout le monde doit s'accorder quelques minutes pour prendre l'air, marcher ou boire un verre d'eau.
  • Profitez de cette mise au point pour évaluer vos conditions de travail. Assurez-vous que vous disposez d'outils suffisamment fiables pour réaliser les tâches qui vous attendent. Votre fauteuil de bureau vous procure-t-il des douleurs lombaires ? Votre ordinateur nécessite-t-il une révision ? Vos vêtements de travail n'ont-il pas besoin d'être remplacés ?

En résumé :

  • Au bureau : réorganisez des tâches, rangez votre espace de travail, remplacez des outils si besoin, formez vous à de nouvelles compétences si nécessaire.
  • À la maison : apprenez à déléguer, lister les choses à faire, partager une voiture pour aller travailler ou emmener les enfants à l'école et surtout, ne vous affolez pas si toutes les tâches ne sont pas remplies.

Gérer sa condition physique

Gérer sa condition physique
© 123RF / Юрий Терентьев

Des études ont démontré qu'un individu doit pratiquer au moins une demi-heure de sport par jour (la marche, ça compte !). Même si vous n'aimez pas beaucoup le sport, optez pour une discipline à votre goût. Quelques longueurs de piscine, un petit footing ou encore une partie de squash détendent, défoulent et libèrent les tensions.

Vous n'avez que l'embarras du choix puisque toutes les activités sportives permettent d'éliminer le stress.

Si vous n'êtes pas un grand sportif, vous pouvez commencer en douceur : la natation, le jogging, un art martial, la danse, le vélo, etc.

S'aménager des périodes de détente

S'aménager des périodes de détente

Le stress est un signe qui ne trompe pas : le corps à besoin de changer d'air ! Pourquoi ne pas partir en week-end ou quelques jours loin de la ville ? Ne vous laissez pas envahir par le quotidien. Testez de nouvelles activités, de nouveaux restaurants avec vos amis, partez en quête de nouveauté !

C'est prouvé, la relaxation diminue les effets du stress ! Avec un peu d'entraînement, vous pourrez mettre votre cerveau en état de veille quand vous en aurez besoin.

Pratiquer le yoga

Pratiquer le yoga
© Matthew Ragan / CC BY / Flickr

Le yoga est une excellente technique pour vaincre l'anxiété. Cette pratique orientale, à l'origine, permet de rééquilibrer l'énergie au niveau du ventre et des viscères. Ainsi, le pratiquant retrouve une certaine sérénité. Idéal pour affronter les épreuves de la vie ! 

Le yoga permet de gérer son stress et d'améliorer son bien-être. Pratiquer le yoga une fois par semaine offre un moment de détente, de lâcher-prise et de connaissance de soi. Il existe une multitude de thérapies similaires qui visent à rééquilibrer l'énergie du corps au niveau du ventre.

Il existe de nombreuses disciplines basées sur ce même principe :

  • le reiki, le shiatsu, le Jin Shin Jyutsu ;
  • le Qi Qong, le Tai Chi Chuan, etc.

Pratiquer le bouddhisme

Pratiquer le bouddhisme
© Marie CC By-S.A 2.0 / Flickr

La philosophie zen se base sur un principe de détachement de soi. Elle prône l'indifférence aux choses matérielles. Elle permet d'atteindre un niveau de sagesse et de tolérance. En prenant du recul sur les choses, le bouddhiste peut les appréhender plus sereinement.

De nombreux livres inspirés des préceptes du bouddhisme peuvent vous aider à vaincre le stress. Dans les textes canoniques se trouvent un certain nombre de préceptes de forme positive qui invite à purifier son corps, sa parole, son esprit et ainsi éloigner le stress.

Faire une cure

Faire une cure
© Terres de France Resort & hotel nature / CC BY / Flickr

Une personne stressée souffre parfois de douleurs dorsales, cervicales ou même de maux de tête ou d'estomac. Elle peut également souffrir d'insomnies, de troubles articulaires, de troubles respiratoires ou de rhumatismes. En somme, elle est sujette à de nombreux maux.

En soignant efficacement ces douleurs, cela permet au corps de se soulager et à l'esprit de chasser le stress. Pensez aux cures thermales, mais aussi à la balnéothérapie et thalassothérapie.

Faire appel aux médecines douces

Faire appel aux médecines douces
© Marie CC By-S.A 2.0 / Flickr

Les médecines douces sont des méthodes naturelles pour se sentir mieux dans son corps et dans sa tête.

Par exemple :

  • La réflexologie plantaire utilise des points d'acupuncture situés sur la voûte du pied pour soigner les maux du corps et de l'esprit.
  • La sophrologie apprend à détendre les muscles et à lâcher prise grâce à la respiration. Cette médecine douce se pratique en groupe ou individuellement. Elle est pratiquée par un sophrologue qui sait déceler les signes physiques et l'anxiété pour mieux les soulager.

    Tout sur la sophrologie caycedienne

Se soigner par les plantes

Se soigner par les plantes
© 123RF / daizuoxin

La consommation de plantes peut soigner les maux liés aux stress sans recourir à des solutions médicamenteuses coûteuses et parfois addictives. Ces médecines basées sur les plantes portent principalement sur la phytothérapie ou l'aromathérapie. Leur effet relaxant, permet aussi d'aider à vaincre de nombreux maux tels que les troubles du sommeil, les troubles du foie, de l'estomac...

Il s'agit de remplacer les médicaments par :

  • des huiles essentielles à base de plantes ;
  • des compléments alimentaires à base de plantes ;
  • des infusions à base de plantes.

 On utilise :

  • pour s'endormir : la passiflore, la verveine, le tilleul ;
  • pour un problème au foie : l'artichaut, le radis noir, le chardon marie ;
  • pour se calmer : la menthe, la mélisse, la camomille, etc.

Pratiquer un art martial

Pratiquer un art martial
© Kevin Poh / CC BY / Flickr

Les arts martiaux permettent de se défouler tout en travaillant sa concentration. Vous apprendrez à vous défendre, à connaître et à maîtriser votre corps. La pratique du karaté, par exemple, conjugue connaissance de soi et pratique sportive. Le karaté permet :

  • de différencier la défense de l'attaque et ainsi maîtriser certains excès de violence nerveux,
  • se dépenser régulièrement et se muscler ;
  • travailler sa concentration et sa mémoire en pratiquant durant les chorégraphies seuls ou en groupe ;
  • apprendre à se défendre lors des combats.

Ooreka vous en dit plus

Ooreka vous en dit plus
© Finemedia

Le stress touche une grande partie des individus et la façon dont il est appréhendé dépend de la situation personnelle de chacun. Une situation stressante inattendue peut nous faire suer à grosse goutte. Tenez-vous prêt et choisissez une solution efficace contre la transpiration.

Vous le savez, la solution est de vous évader de votre quotidien le temps d'un week-end. Mais même avec toute votre bonne volonté, impossible de trouver un créneau pour partir. Apprenez à construire votre petite bulle de bien-être. Vous pouvez aussi adopter un animal de compagnie, ce sont des anti-stress naturels.

Malgré sa mauvaise réputation, le stress peut parfois être positif et utile pour celui qui en est victime. La prochaine fois, essayez d'en tirer profit : le stress positif.

Vous ne voulez plus faire parti de la majorité victime du stress, téléchargez le guide du stress et le guide médecines douces. Ils sont gratuits !

8 commentaires

Anonyme, le 27/04/2018

Très bon conseils. Avez vous songez aux purificateurs d'air ?
http://purificateurdair.pro
https://about.me/purificateurdair

Omarion, le 25/03/2017

Bonsoir j'ai aimé l'article surtout quand tu as parlé sur la gestion de temps.

si tu as un article sur la gestion de temps j'aimerai bien l'avoir.

CDLT

ONA, le 26/02/2017

Merci des conseils vraiment de valeur

Guy Dubray, le 21/11/2015

Se soigner par les plantes c' est super et j' en ai fait l' expérience.

anne, le 20/11/2015

très bien de citer le yoga , mais la photo est mal choisie , ces postures parfois impossibles à réaliser sont réservées aux grands initiés ;
le yoga est simple , basé sur la respiration et des étirements profonds à la portée de tous .
Et ne pas hésiter à changer de cours quand la façon de faire du professeur ne convient pas.

Muriel, le 05/06/2015

J'apprécie beaucoup vos idées et j'ajouterai simplement la question suivante.. A quoi cela vous sert-il d'être stressé?

Michele, le 06/03/2015

,
Moi , je souhaite vous dire merci . Merci pour vos articles à la fois simples et intelligents et bien utiles .

Claudia Marta, le 31/10/2014

Merci pour cet article !

Vous avez bien raison de mentionner le Yoga pour réduire le stress !
Professeur à Paris, j'ai rédigé un guide gratuit et illustré contenant les 7 meilleures techniques de Yoga pour soulager le stress. Vous pouvez le télécharger directement ici : http://www.yogapassion.fr

Namasté,
Claudia de YogaPassion

Commenter
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour commenter.
Valider


Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !